mercredi 21 avril 2021

L'oiseau bleu

 

L’oiseau bleu

Qui il y a peu

Chantait la liberté

Les lendemains heureux

Telle une colombe peinturlurée

 

L’oiseau bleu

Qui à force de s’écouter chanter

S’est sacrément enroué

Entre injures et quolibets

Un véritable perroquet !

 

Après s’être détrumpé

L’oiseau bleu

Redeviendra-t-il plus mélodieux ?

 

 

© Emmanuel Parmentier, avril 2021

mardi 20 avril 2021

L'exil, le vrai

 

L’exil

Ce n’est pas quitter son pays

Celui où l’on a grandi, celui qui nous a construit

Pour une question de profits

Pour une histoire d’impôts

(Trop, c’est trop !)

Ce n’est pas une simple croisière

Et être accueilli à bras ouverts

Car l’argent ouvre tous les bras

Et toutes les portes

 

Non, l’exil, le vrai

Ce n’est pas une affaire de riches ou de pauvres

C’est devoir fuir son pays

Parce qu’il est à feu et à sang

Parce qu’il sent la poudre, la misère, les relents

C’est tout laisser derrière soi

Sa maison, ceux qu’on aime, son passé

En évitant de se retourner

C’est affronter toutes les mers

À chaque coin de rue risquer sa peau

Et à l’arrivée sans doute trouver porte close

 

À défaut de lui tendre les bras

L’exil, le vrai

Mérite le respect

 

 

© Emmanuel Parmentier, avril 2021

dimanche 18 avril 2021

Piqûre d'espoir

 

AstraZeneca, Janssen, Pfizer, Moderna

(Et covidtera)

Des doux noms

Aux consonances exotiques

L’espoir à l’horizon

La vie d’avant

Des frissons presque érotiques

En y repensant

 

Qui veut son injection

De printemps ?

 

 

© Emmanuel Parmentier, avril 2021