samedi 2 mai 2020

Le joli mai


Après un mois d’avril
Où on a tous perdu le fil,
Où le soleil guilleret
Par la fenêtre nous narguait,
Arrive mai, le joli mai,
Le mai enfin déconfiné.

On va pouvoir faire ce qu’il nous plaît :
Retourner travailler pour payer le loyer
(On va même travailler davantage,
Il paraît que c’est bon à notre âge),
Retourner à l’école pour étudier
(Par contre, les récrés, il faut oublier :
Jouer à un mètre, c’est compliqué).
Ça va être un mai comme on n’en verra jamais !

On va faire ce qu’il nous plaît,
Et même un peu ce qui est prohibé.
Après avoir été des lions en cage,
Masques ou pas, vive la liberté !
Mais attention au joli mai,
Que ce ne soit pas un mirage :
Ce serait quand même dommage
De finir enfermés tout l’été…


© Emmanuel Parmentier, mai 2020

vendredi 24 avril 2020

Covidrame


C’est pas le moment de partir
Seul dans ton lit
Pour un dernier voyage

On n’a peut-être pas grand-chose à se dire
Mais t’as besoin de notre compagnie
Et nous de revoir ton visage

Accroche-toi, on va bientôt sortir
Faut différer le départ
Juste le temps d’un au revoir

Sinon ce drame
Ne sera pas une mer de larmes
Ce sera un vrai naufrage


© Emmanuel Parmentier, avril 2020